Press "Enter" to skip to content

Dying Light : mon avis

Je suis un grand fan des films peuplés de zombies. Je me suis dit qu’il serait génial de vivre une telle situation. C’est pour cette raison que j’ai testé le jeu Dying Light. Voici mon avis sur le jeu.

Qu’est-ce que c’est ?

Avant de vous faire part de mon propre opinion sur le jeu, je pense d’abord qu’il faut vous le présenter. Dying Light est un jeu qui mêle l’horreur et l’aventure. C’est un jeu vidéo d’action-aventure. Le jeu est développé par Techland et est édité par Warner Bros. La sortie du jeu pour la PS4, la Xbox One, Windows et Linux a été le janvier 2015.

Le jeu raconte une histoire digne d’un film d’horreur. L’histoire commence dans une ville où les habitants sont infectés par un agent pathogène nommé le virion. La ville a donc été mise en quarantaine et le ministère a décidé de raser la ville infectée. Malgré cela, des survivants peuvent encore être sur place. Mais un dossier contenant des informations sur le remède au virus a été volé et des agents sont envoyés sur la ville pour le retrouver.

Les personnages du jeu

Dying Light est un jeu où l’on peut retrouver de nombreux personnages. Le personnage principal est Kyle Crane, un agent du GRE. Il y a aussi Kadir Rais, celui qui a volé le dossier important. Une traceuse et bonne combattante nommée Jade Aldemir. Celle-ci vient avec Rahim Aldemir son petit frère. Il ne faut pas oublier que dans un film d’horreur, on retrouve toujours un docteur. Sur le jeu, il y a plus d’un docteur : Lena, Docteur Camden, Docteur Imran Zere. Enfin, il y a Amir Ghoreyshi qui est un traceur de la Tour.

test-dying-light

On ne retrouve pas que des humains sur le jeu, il y a surtout des zombies. On a les marcheurs qui sont des zombies normaux, les virulents : qui sont des malades qui se sont transformés récemment, les malabars, les enflés, les cracheurs, les démolisseurs, les hurleurs, les rapaces et les esquiveurs. Enfin, nous devons noter l’existence du chasseur nocturne. Il s’agit d’un zombie unique qui peut être incarné dans le mode de jeu « jouer le zombie ».

Le jeu proprement dit

Sur Dying Light, on a droit à de nombreux paysages : bidonville, égouts, veille ville et zone éloignée qui habite une antenne relais. Le joueur joue sur un cycle jour/nuit. Le jour, le joueur peut évoluer sans grand problème. Mais une fois que le soleil se couche, les choses se corsent. En effet, les méchants apparaissent et ce n’est bien pour personne, on peut vous l’assurer.

Il existe également un mode cauchemar qui est déterminant pour le joueur : il est plus vulnérable aux dégâts. Pour ceux qui souhaitent jouer en mode zombie, vous ne serez pas déçus. Oui, vous pourrez faire peur aux gentils et vous protéger avec vos tendons, un bouclier. Sans oublier que vous pouvez sauter plus haut, courir plus vite, cracher de la glaire et tuer un humain s’il est proche de vous.

Pour ma part, je préfère jouer le rôle des gentils. En effet, c’est tellement plus amusant et cela fait plus peur. C’est un jeu hors du commun et nous en félicitons Techland.

Et j’adore les effets sonores, encore plus avec ce gadget.

Comments are closed.