Press "Enter" to skip to content

Hollow Knight : mon test du jeu

Développé puis édité par Team Cherry, Hollow Knight est un jeu vidéo du genre metroidvania. Il a vu le jour le 24 février 2017 sur Windows, Mac, Linux et Nintendo Switch. Ce jeu d’action-aventure 2D embarque les joueurs durant pas mal d’heures dans un voyage au cœur d’un univers étrange.

Présentation générale du jeu Hollow Knight

Dans Hollow Knight, le joueur incarne « The Knight », un petit personnage masqué et muet. Il est contraint de survivre dans un immense environnement labyrinthique, en prenant part à l’exploration et au combat. Faisant partie du jeu du type metroidvania, le jeu permet au joueur de traverser le monde à sa manière, à la limite des capacités du « Knight ». En progressant dans son périple, ce dernier pourra acquérir de nouveaux pouvoirs grâce à des objets qu’il va gagner et des combats de boss. Cette option offre l’occasion de rentrer dans des nouvelles zones du jeu.

Le fond de l’histoire prend place dans la communauté d’Hallownest, jadis vaste et prospère, mais actuellement il ne reste plus que l’ombre de lui-même suite à « le fléau », une étrange infection du corps et de l’esprit qui a changé ses occupants en monstres. Le jeu Hollow Knight est rempli de mystères. A ce titre, peu d’informations et de cinématiques se présentent petit à petit à travers les dialogues des personnages. Le joueur se doit de délier les mystères à travers les éléments reconstituant l’histoire émouvante d’Hallownest.

hollow-knight

Le meilleur dans la catégorie du metroidvania

Hollow Knight semble à première vue un jeu très classique avec sa teinte un peu sombre et grisâtre, mais après les décors sont très variés et dépaysants : des forêts luxuriantes, zones lugubres habitées par des bêtes étranges, grottes froides,… à des couleurs plus gaies. Tous les univers sont interconnectés. En bref, la direction artistique est exceptionnelle, bien détaillée. Développé depuis 3 ans, ce chef d’œuvre de la Team Cherry a débarqué dans l’indifférence totale en février. Comme introduction, un scénario très simpliste expose le danger qui prône au-dessus d’Hallowest, habité par des insectes anthropomorphes. En endossant du rôle du petit voyageur, par malheur, vous n’aurez qu’une seule arme pour se défendre durant l’aventure dans la ville de Dirtmouth et les longs souterrains qui l’entourent, un clou. Il faut le conserver jusqu’à la fin du périple. Néanmoins, au fur et à mesure, le personnage principal pourra activer de manière progressive et régulière différentes capacités d’attaque et de déplacement, telles que le double saut, le walljump, le dash,…

Le plus grand avantage de ce jeu Hollow Knight, c’est l’opportunité de progression libre en invitant au déplacement. Les joueurs peuvent découvrir les d’Hallownest à sa guise. A chaque zone sa propre carte qu’il faut s’en approprier chez un cartographe itinérant. La première chose à faire en découvrant une nouvelle zone c’est de chercher la carte. Nombreux sont les ennemis et les boss à affronter dans cette aventure : au moins 130 types d’adversaires et 30 boss pleins de charisme. Ainsi, il faut faire preuve de prudence et d’ingéniosité en analysant leurs mouvements, gérant de manière parfaite les mouvements et le jauge de vie. Comptez 20 à 30 heures pour terminer l’aventure.

Comments are closed.